Convergences de luttes. Gilets jaunes, LMPT, etc.

Sur la convergence des luttes…

Je vous propose une brève synthèse théologique, en trois points, sur les luttes actuelles et sur leur convergence.

Premier point. La rentabilité de l’industrie pornographique, le trafic de gamètes, les locations de l'utérus des mères porteuses, la pollution des sols agricoles, ou la considération des adultes comme variables d'ajustement d'une économie planifiée par la grande finance, c'est un seul et même problème : il y a convergence de lutte. En effet, d’un point de vue spirituel, c’est un combat inspiré par les trois esprits impurs venant du dragon, de la bête et du faux prophète, parodie de la Trinité (Ap 16, 12-16). C'est la Bible qui nous l'enseigne. Les trois esprits impurs sont connus de tous les lecteurs de la Bible : Asmodée, Béelzéboul et Mammon. Asmodée, qui ouvre la voie, est un démon d’impureté et de mort (Tobie 3, 8-17) ; dans les rapports humains, il pervertit la sensualité, il obscurcit les sens de l’âme, il fait obstacle à la relation à Dieu. Béelzéboul (Baal…) introduit une attitude magique, un désir de pouvoir occulte qui pervertit à la fois les relations humaines (sorcellerie) et les relations avec les anges de Dieu (cf. Mc 3, 22). Mammon pervertit les relations d’échange : l’argent qui devrait être un outil devient un dieu, Jésus dit : « Vous ne pouvez servir Dieu et Mammon » (Lc 16, 13).

 

Second point. Il ne s'agit de nier ici les bienfaits de l'union européenne. Il s'agit d'observer que la Constitution européenne prévoit pour les gouvernants de l’Union Européenne une possibilité pour le moins inquiétante : « La mort n’est pas considérée comme infligée en violation de cet article [contre la peine de mort] dans les cas où elle résulterait d’un recours à la force rendu absolument nécessaire: /…/ pour réprimer, conformément à la loi, une émeute ou une insurrection » (article 2 – 2 de la Convention européenne des droits de l’homme – Traité de Lisbonne). Or depuis le 17 novembre 2018, les manifestations ont été qualifiées « d’insurrections » alors que les Gilets-jaunes ont toujours revendiqué la « manifestation pacifique ». La revendication des Gilets-jaunes à propos du RIC (référendum d’initiative citoyenne) est diamétralement opposés à toute la marche forcée des dirigeants de l’Union Européenne. Les Français sont logiques avec eux-mêmes aujourd’hui, puisqu’ils avaient refusé en 2005 cette Constitution Européenne-là ! La police forme des « nasses » qui enferment les « gilets jaunes » pendant des heures avant de les disperser à coup de gaz lacrymogènes. Lorsque le policier lui a tiré délibérément une balle de LBD40 dans la tête, alors que ce comportement est foncièrement hors-la-loi française, Jérôme Rodrigues, connu sur le web pour ses films des manifestations, n’était pas en infraction : la manifestation pour laquelle il était là présent, était une manifestation légale, déclarée en préfecture. L’heure de dispersion avait été fixée à 17h00 et Jérôme Rodrigues a été rendu borgne entre 15h45 et 16h00. Il y a une militarisation de la police française couverte par le Traité de Lisbonne qui s’opère parce que le peuple Français qui manifeste sa colère est jugé « insurrectionnel », un ennemi qui ose réclamer le respect de ses droits constitutionnels, alors que l’UE les a abolis. Voilà pourquoi il est évidemment question de « transfert massif de souveraineté à Bruxelles », l’un des objectifs de la signature du traité de Aix-La-Chapelle entre Merkel et Macron le 22 janvier 2019 (sans l’avis du peuple).

Il n’y a pas besoin de diaboliser le marché commun européen ni de canoniser les Gilets jaunes pour comprendre le sens biblique de cette situation, la vie politique est évidemment complexe, et il ne s’agit pas ici de donner des auréoles aux uns et d’ostraciser les autres.

La Bible bénit ceux qui, même sans être marqués du Tau, « refusèrent d'adorer la Bête et son image, de se faire marquer sur le front ou sur la main » (Ap 20, 4). Effectivement, l’opposition à l’Antichrist mobilise aussi des gens loin de l’Eglise (des gens qui ne s’opposent pas au Christ mais qui ne l’ont jamais vraiment connu), tous ces gens qui ont longtemps confié simplement leurs enfants à l’éducation du petit écran qu’ils rejettent maintenant comme un « compagnon pervers narcissique » devenu insupportable. L’Antichrist doit se manifester pour que chacun puisse se positionner pour ou contre lui et que le jugement eschatologique puisse être fait. Encore faut-il clarifier le troisième point.

 

Troisième point. Quelque chose doit être expliqué, en particulier dans tous les milieux en contact étroit avec l’islam. Ce n’est un secret pour personne que les musulmans ont souvent le désir « d’arracher l’ivraie » (Mt 13), en se prenant plus ou moins pour les anges du jugement dernier, ou du moins en se croyant missionnés par Allah pour tuer les mécréants (Coran 5), et imposer le « règne de Dieu ». C’est l’erreur du messianisme politique, ou millénarisme, qui veut réaliser ce qui ne peut advenir que par le jugement inhérent à la Venue glorieuse du Christ, qui anéantira l’Antichrist par le souffle de sa venue (2Th 2, 8). Le catéchisme de l’Eglise nous met en garde (CEC 675). La violence fait le jeu de l’Antichrist. En fait, l’Apocalypse l’explique bien : la « Bête », avec les « dix rois », sont nihilistes. Ils prennent en dégoût Babylone, immense cité qu’ils ont suscitée, cité puissante rassemblant tous les trafiquants de la terre avec leurs cargaisons d’or et d’argent, et de « marchandise humaine » (Ap 18, 13), et ils la détruisent (Ap 17, 13-17), accomplissant paradoxalement le dessein divin.

 

Concluons.

« L’Impie se révélera, et le Seigneur le fera disparaître par le souffle de sa bouche, l’anéantira par la manifestation de sa Venue » (2Th 2, 8).

Dans la résistance à l’Antichrist, chacun peut avoir sa spécialité, les uns s’opposent à « Mammon », les autres à « Asmodée », cependant l’ennemi est un, et les luttes convergent.

Il nous faut un discernement qui contienne à la fois de la finesse et de la largeur de vue. Surtout, il nous faut bien savoir que Dieu règnera un jour sur la terre (c’est la demande du « Notre Père ») mais que seule la Venue glorieuse du Christ anéantira l’Impie, Satan et ses ministres n’exerceront alors plus aucun attrait sur les hommes.

 Le manque d’une espérance claire est le pire terreau de la violence. Or trop de chrétiens ont du mal à annoncer une telle espérance parce qu’ils confondent la Venue glorieuse du Christ et la fin du monde, ce qui est une grande confusion. J’explique cela dans deux ouvrages.

Françoise Breynaert, La Venue glorieuse du Christ. Véritable espérance pour le monde. Editions du Jubilé (octobre 2016). Ce livre est une étude biblique et patristique. Il réveille une grande espérance en abordant un thème que les chrétiens d’Orient n’ont jamais oublié.

Françoise Breynaert, Préparer dès maintenant le retour glorieux du Christ, avec les écrits de Luisa Piccarreta (préface Mgr Rey), Téqui 2018.

Ces deux livres ont fait l’objet d’invitations à radio Notre Dame

https://Radionotredame.net/emissions/decryptage/21-05-2018/

https://radionotredame.net/emissions/ecoutedanslanuit/11-12-2018/

Françoise Breynaert

Docteur en théologie

×